L'amélioration durable de votre sonorisation sera le résultat de l’attention portée à de très nombreux détails aussi bien liés à l’édifice qu’à la liturgie et les aléas de la vie paroissiale.

Cette amélioration commence par une visite de notre part afin, qu'avec vous, nous fassions le point détaillé de votre installation actuelle et de ses dysfonctionnements., des spécificités de l'utilisation des lieux et  des améliorations et évolutions demandées.

Selon les contraintes propres à chaque lieu (fréquence d'utilisations, budgets, …), nous pouvons vous proposer plusieurs niveaux d'installations. Nous vous ferons parvenir ensuite sous quelques jours un devis détaillé.

Questions fréquentes

1. Mon église est sujette au Larsen ! C'est essentiellement un problème de conception de l'installation (diffusion mal placée, micros inadaptés, traitements audio insuffisants ou absents, installation déréglable) et de réglages.

2. La sonorisation de mon église est particulièrement inintelligible ! Nos églises sont des milieux particulièrement réverbérants : l'intelligibilité de la parole ne peut être obtenue qu'en apportant beaucoup d'attention au choix et à la mise en œuvre des équipements propres à ce milieu réverbérant et à la liturgie.

3. Sonorisation d'une église avec une seule colonne active (voire deux). Une bonne sonorisation d'église respecte la liturgie et l'assemblée. La sonorisation d'une église par une colonne active unique ne respecte ni l'une ni l'autre. En général, la couverture sonore de la moitié arrière de la nef est de mauvaise qualité. La couverture sonore des bas-côtés et du chœur est souvent absente. Enfin, la durée de vie de ces équipements est, la plupart du temps, inférieure aux colonnes passives, ce qui ne nous parait pas acceptable. Nous n'en proposons donc que dans certains cas particuliers et peu fréquents.

4.  Voix fortes, voix faibles ! Nous proposons des équipements qui réduisent la différence entre les voix fortes et les voix faibles. Cela étant, la mise en place d'une nouvelle sonorisation peut être l'occasion, en paroisse, de formations de type "Atelier de la Parole" : l'électronique ne fait pas tout !

5. Ma sonorisation est neuve (ou récente) mais fonctionne très mal. Effectivement, nous voyons fréquemment des installations neuves installées selon des critères purement esthétiques ou économiques qui ne peuvent fonctionner correctement.

6. Les micros "sans fil" de type "cravate". Ces micros ont l'avantage de la commodité et de la discrétion dans le déroulement de la liturgie. Ils ont de nombreux inconvénients parmi lesquels un risque de Larsen accru, un conflit avec les micros d'ambon, d'autel, la nature de la chasuble, une qualité sonore moindre, des risques d'indiscrétions mal maîtrisés, … Leur utilisation implique des dispositions techniques particulières.

7. Mon micro "sans fil" ne fonctionne pas dans toute l'église ! Ce problème rencontré fréquemment dans nombre d'installations même récentes, concerne soit des matériels inadaptés de type "grand public" soit de règles de pose non respectées par l'installateur.

8. 2 micros valent-ils mieux qu'un ? Ici et là, des paroisses équipent, par exemple, leur autel de 2 micros dans le but d'un meilleur résultat. C'est la configuration idéale pour créer des "annulations de phase" déplaisantes pour l'assistance et une augmentation de la sensibilité de l'édifice au Larsen. Il est, la plupart du temps, préférable d'utiliser un seul micro bien adapté à l'usage demandé.

9. Les micros achetés ici et là ! Il s'agit souvent de micros qui n'ont pas les caractéristiques acoustiques, techniques et de discrétion liturgique souhaitées. Les micros contenant des piles sont à rejeter ainsi que les séries "économiques". Il vaut mieux investir dans des micros bien adaptés à l'usage liturgique.

10. Et les malentendants ? Une sonorisation bien réalisée améliore considérablement l'écoute des "bienentendants" bien sur mais aussi … des malentendants (appareillés ou non) qui ne souffrent plus du brouhaha généré par les réverbérations multiples du son sur les murs, piliers, ... L'installation d'une boucle magnétique dans l'église constitue alors un "plus" intéressant . Celle-ci permet aux malentendants équipés d'un appareil d'entendre en basculant leur appareil auditif en mode T.

11. Quelle est la durée de vie d'une installation de sonorisation d'église ? On estime ordinairement que la durée de vie d'une installation d'église est d'au moins 20 ans. Elle varie selon la qualité des matériels employés, leur nature (colonnes, électronique, micros, …), de l'humidité habituelle de l'église, …

 

Améliorer - Questions fréquentes

Sarl L'ALOUETTE Audio   SIREN 481997005    Siège social : 2 rue de la Mare au Chêne  91750 CHAMPCUEIL - France

Spécialiste de la sonorisation de chapelles, églises, basiliques, cathédrales, monastères, … Contact (de préférence par mail) :
                                                                                                                                                 
Tel: 01.64.99.80.84